A propos du blogueur

ce blog est destiné à faire connaitre ma passion pour l'art, ainsi que pour les mystères de notre inconscient

Liens

• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

Amis

13
• decodakar
• fairytitecriss
• fannyazerty
• katman
• laviedanslespyrenees
• leonardpeltierfree
• miracle
• misspatou
• monazimba
• salamayasalama
• sciencesfaciles
• strawberry
• supersite

Liens

• artdespots

Services

•

Sondage

RSS

couleursdepots | Bloguez.com

Le cerveau

  : Ajouté le 13/5/2009 à 12:08

Je commence à apprivoiser ce qui me sert de locomotive pour avancer sur le chemin de la vie. Mon cerveau commence à se rapprocher de moi, à m'indiquer qui il est réellement et surtout comment le prendre sans l'irriter, sans l'effrayer, sans le conditionner. Le laisser s'exprimer comme une entité libre. Avec cette approche modérée et respectueuse d'un état indépendant, il me montre petit à petit les fonctions auxquelles je dois me soummettre sans regarder la morale humaine qui ferme les écoutilles et emprisonne celui-ci dans une spirale névrotique. En approchant non plus une conscience avec des états différents mais plusieurs consciences avec leur propre fonction, je me rends compte d'une plus grande facilité à maitriser mes états. Apprivoiser puis comprendre cela permet d'éliminer bon nombre de fausses idées qui se sont accrochées aux circuits neuronaux de mon cerveau et qui revenaient sans cesse hanter mes pensées, mes rêves, ma sérénité. Des images réelles s'offrent à moi désormais, des souvenirs qui m'apparaissaient malsains sont transformés en erreurs de parcours qui n'influencent plus mon quotidien. Ma conscience primitive ne s'octroie plus la première place de mon fonctionnement général, elle s'accomode de ma deuxième conscience qui elle permet l'évasion et le regard d'un autre point de vue sur l'action spontanée. Je déterminerais la conscience primitive dans une démarche cartésienne, issue d'un esprit rationnel, sec, systématique et la conscience moderne dans une démarche intuitive, issue d'un esprit réfléchi, émotionnel, sensoriel. Je voudrais partager mon opinion sur le terme "inconscient" car il est souvent mis sur la table des psychanalistes fautes de résultats sur une personne déréglée par son psychisme. Inconscient existe bien dans la définition d'un arrêt de la conscience primitive c'est à dire lorsque l'on est endormie volontairement ou involontairement lors d'anesthésie générale, mais l'inconscient psychanalythique pour moi n'existe pas. Il est le symbole d'une absence de compréhension, d'une absence d'analyse concrète, d'une absence de clairvoyance sur un déséquilibre mental. Si l'on exempte ce terme d'inconscient et si l'on concrétise l'existence de plusieurs consciences, on pourrait alors se pencher sur celle qui provoque le dysfontionnement de l'état général d'une personne. Linconscient est un inconnu qu'on ne peut expliquer ni montrer du doigt, il est inabordable et inaccessible alors pourquoi continuer à le proclamer haut et fort sur les bancs de la science. Le dessin que j'ai réalisé rapporte mon sentiment d'accéder à cet esprit qui est mien et que je ne souhaite plus aborder en inconnu mais en ami et comme tel je considère qu'il a beaucoup à m'apprendre. J'approche de la connaissance d'une troisième conscience, je la ressens entrer en contact avec mon être tout entier et je ne peux la refouler par crainte de voir s'échapper de nouvelles perspectives futures. Cette troisième conscience dont je n'ai pas encore déterminé sa fontionalité me paraît être une possibilité d'accéder aux milliards d'images qui se trouvent dans notre esprit, de les redécouvrir dans un contexte différent et d'en effacer les plus rébarbatives. Les mondes parallèles sont pour moi comme les dieux mythologiques, ce sont des abbérations d'hommes en mal de reconnaitre que nous sommes de simples mortels et point barre. La troisième conscience qui se met en place dans l'évolution serait un régulateur des deux consciences en opposition, une auto-gestion du déséquilibre intérieur.


» Catégorie Not specified
Commentaires (18) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

les deux consciences

  : Ajouté le 12/5/2009 à 10:18

Avant de continuer mes expériences de sorties astrales, il fallait que je détermine le rôle de la conscience et de l'inconscient pour ne pas me perdre dans la multiplicité de mon imagination. C'est d'un exemple concret dont je vais parler pour exprimer ce que j'ai pu comprendre sur ce sujet. Il y a dix jours, je me trouvais vers sept heures du matin dans le bus de la ligne 92 qui m'emmenait à la gare montparnasse prendre mon train pour les pyrénées. Le jour se levait à peine, la brume colorait le ciel à demi réveillé. Le bus s'est arrêté à un feu rouge, j'étais à une place collée à la baie vitrée et j'aperçus dans le ciel une lune rouge. Tout d'abord je me suis demandée si la pleine lune tombait ce jour-là, elle était magnifiquement rouge. Puis aussitôt les premières constatations faîtes, j'ai regardé le feu tricolore qui avait stoppé le bus et je vis qu'il était rouge et que son reflet apparaissait sur la vitre devant moi. Je compris que le cercle rouge dans le ciel était la projection de ce phénomène. Il n'y avait pas de lune si rouge soit-elle, c'était un leurre. Cette petite expérience matinale est restée logée dans mon cerveau pendant ces dix jours apportant au fur et à mesure des compléments d'idées, de théories et de principes d'analyse. A mon retour, je n'avais plus qu'à dessiner le souvenir de ce qui avait forcé mon esprit à comprendre les effets de consciences. Je m'explique à présent. Il se pourrait qu'il existe bel et bien une conscience primitive faîte de sens tel que l'ouie, la vue, l'odorat, le toucher, le goût. Dans la première partie du dessin, je regarde ce cercle rouge dans le ciel en y percevant une lune rouge et mon idée s'arrête là, ébétée par la splendeur de cette forme géométrique. Voir et avoir une connaissance instantanée, non accompagnée d'effort, du vécu tel qu'il se présente. Dans le second dessin quelque chose s'est mis en marche, comme une excroissance de ma conscience primitive, un besoin de comprendre pourquoi la lune était rouge. L'apparition d'une seconde conscience en marche pour répondre à mes questionnements me fait entrevoir une évolution de ma conscience primitive. Une deuxième conscience analytique, réfléchie et contre toute inertie. C'est ce que l'on appelle l'intelligence, évolution de notre être primitif. Tout cela m'a fait beaucoup réfléchir sur l'évolution, pas seulement corporelle que l'on peut voir et comprendre grâce aux découvertes de l'anthropologie, mais celle du cerveau où il existe encore beaucoup d'absence de résultats sur les questions fondamentales d'ordre physiologique. Bien évidemment on reconnait des niveaux de consciences, mais pourquoi pas admettre une séparation de conscience et les rendant indépendantes chacune entre elles en admettant leur existence propre. Ce monde cérébral ne doit pas être considéré comme un monde stabilisé dans une finition. La deuxième conscience est une conscience moderne, contemporaine, elle prédispose l'avènement d'une troisième qui se trouve à l'aube de notre future évolution. Certains êtres ont déjà la capacité d'actionner cette nouvelle venue et c'est vers elle que je tends à poursuivre mes expériences, afin de la localiser, de la comprendre et de la partager comme un fait réel et expliqué. Pas de demi mesure ou de falsification de données, je la recherche dans mon mental et je la montrerai telle qu'elle m'apparaîtra. Je doute énormément sur les récits de voyages astraux car je connais aujourd'hui la superficialité des hommes qui souhaîtent le sensationnel avant même de connaître la réalité. Je pense être sur la voie de cette troisième conscience, la question qui se pose à moi est de savoir quelle fonction elle a.


» Catégorie Not specified
Commentaires (4) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

Deux méditations

  : Ajouté le 28/4/2009 à 13:43

Au diable le confort ! C'est ce que je me suis dis ce matin pour la nouvelle séance de méditation. Je n'ai pas voulu me coucher sur le clip clap, enveloppée et dorlotée par ma couette, je me suis assise tout simplement en dégrafant mon pantalon pour que ma respiration se fasse sans blocage. J'ai repensé à cette femme vue dans un flash précédent et dont j'ai dessiné son portrait. Dans cette position assise, peut être que l'abandon au sommeil ne se fera pas. J'ai commencé le rituel respiratoire, cadancé au rythme de plus en plus lent et je me suis posée une question : "les sorties de corps font elle partie d'un processus d'évolution ?" J'ai entendu ma petite voix qui me soufflait :

- Regardes face à toi, il y a une glace où tu peux te voir assise sur ton canapé, visualise cette image, projette là dans ton esprit.

Je m'exécutais, je pouvais voir la glace, je pouvais apercevoir certaines parties de mon corps séparémment, mes mains, mes jambes, ma tête.

- Tu dois voir un tout ! Dans ce reflet de toi-même, tu dois tout y voir, comme un ensemble indissociable.

J'avais du mal à voir mon corps tout entier, des fragments apparaissaient mais je sentais que l'ensemble n'arrivait pas à se matérialiser sur la glace. Et puis des bruits de marteaux, de chantier ont commencé à envahir l'espace. Les ouvriers pour le remplacement de l'ascenseur avaient démarré leur journée. La voix se remit à me souffler :

- Tu ne dois pas faire attention aux bruits extérieurs, tu dois te séparer de ta conscience physique et trouver l'ouverture de ta conscience spirituelle. Concentre toi sur ton image reflétée dans le miroir et oublis le reste.

Je me débattais contre le bruit qui me parvenait du palier, j'essayais de l'occulter de ma séance, je me concentrais sur l'image mais cela devenait crispant d'entendre le brouhaha incessant des ouvriers. J'avais tout à coup l'envie de sortir de l'appart de de gueuler "Putain vous pouvez pas faire moins de bruit !" Je me sentais de plus en plus énervé et je décidais d'interrompre la méditation, ma conscience matérielle avait pris le dessus, je n'étais pas encore capable de l'absoudre de mon esprit, elle était trop présente et gachait les efforts de ma concentration. La colère fit place à la réflexion. Je me retrouvais devant un nouvel objectif problématique. Avoir en moi, non plus une conscience et un inconscient, mais deux consciences et je pouvais alors prétendre détenir plusieurs inconscients ? Je comprends maintenant l'abstraction des deux consciences, "être et ne pas être", était-ce là le questionnement de Shakespeare ?

J'ai finalement attendu la pause déjeuner des ouvriers pour reprendre la séance. Cette fois-ci je me suis laissée aller à la facilité confortable de la position couchée, évidemment au bout d'un instant de respiration ralentie, je me suis endormie. Mais à mon réveil, j'ai réellement eu l'impression de suivre une histoire et d'en ressentir ses effets. Voici le rêve qui m'est apparu :

Je me trouvais dans un lieu de vacances, j'étais accompagnée de mon amie, de ma soeur ainsi que d'un bébé qui semblait être ma fille (elle a pourtant 12 ans).Tout autour de nous, il y avait des gens, étendus sur des serviettes ou jouant dans une piscine. Tout avait l'air normal, je m'amusais avec le bébé et tout à coup j'ai senti mon incisive gauche bouger. Je l'ai touchée avec ma langue et malheureusement elle s'est décrochée, laissant tout un tas de petit morceaux effrités dans ma bouche. Je réussis à la prendre dans mes doigts et j'essayais de recracher le reste. On aurait dit de la tuile ou de l'ardoise au goût de craie, c'était désagréable à sentir. Le ciel s'assombrissait et l'on sentait qu'il allait pleuvoir, il fallait rentrer. En rammassant les couvertures je fis tomber le morceau de dent qui se mélangea aux restes émiettés. J'en pleurais de penser à ma bouche défigurée par un trou béant au milieu de ma dentition, je quémandais de l'aide aux autres mais elles me donnaient l'impression de se fiche de ma dent. A quatre pattes je cherchais, je me sentais anéantie et au moment où je la retrouvais, je me suis réveillée. Je me souviens de la couleur de la dent ainsi que des morceaux, un noir intense qui m'interpela, d'ailleurs à mon réveil j'avais encore la sensation des petits morceaux dans la bouche et l'impression d'être soulagée.

J'ai voulu savoir par moi-même ce que signifiait ce rêve de la perte d'une dent, je suis allée sur des sites d'interprétations ainsi que sur des forums mais la seule explication fournie était le sens de la perte d'un être cher, c'est à dire la mort représentée par une dent qui tombe. Je trouvais un peu fort la réponse à mes recherches et je demandais par l'intermédiaire de l'écriture automatique une explication à ma voix intérieure.

- Peux-tu m'aider à trouver le sens de mon rêve ?

- Oui je le peux, tu as cherché et tu as lu la mort d'un être mais je voudrais que tu regardes plutot le fait de perdre de son énergie, de sa concentration, de ses capacités intellectuelles. Tu vas définir la perte de ta dent comme un avertissement sur ta conscience qui ne peut s'élever à cause de l'influence sociale et du trouble qui régne autour de toi, dans la vie de ta société. C'est cette cause essentielle qui t'apporte ce rêve de perte de dent, l'incisive gauche qui plus est représente la femme, donc toi-même. Tu as reçu un message codé relatant l'importance du sacrifice de l'inconscient à un mode de vie trop ancré dans une conscience collective guidée qui n'apporte aucun accès à un individualisme intérieur capable d'éveiller de nouvelles formes mentales d'évolution. Tu as reçu ce message en réponse à ta question posée avant la séance. Les sorties de corps sont une étape évolutive cérébrale à condition qu'elles soient prise sérieusement et mise en évidence sur la table des scientifiques. Si tu arrives à te prouver leurs existences, d'autres par le biais de tes écrits, se mettrons à l'oeuvre pour donner suite à l'évolution de votre cerveau. En parler sans romance, c'est-à-dire avec sincérité et courage, c'est apporter une clarté jusque là considérée comme dérapage inconscient. Continue d'apprendre, tu es sur le chemin de la découverte, de l'apprentissage et de l'application par le ressenti psychique. Ton obstination se moque bien du jugement des ignorants. Je te guide.

J'étais sur la voie du rêve éveillé et je fis la promesse de ne plus regarder les infos aux quotidiens afin d'écarter les horreurs qui retiennent mon élévation spirituelle. Moi qui suis passionnée de politique et de sociologie, il va falloir faire un break de ses maux qui envahissent mon esprit. Je suis contente de ma journée et mon énergie s'en trouve décuplée.

 

 


» Catégorie Not specified
Commentaires (9) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

<- Précedent :: Suivant | | ->
| Contact author |